Voie orale
Molécules \ Formes :Comprimés, Gélules Écrasables ou ouvrables Solution buvable
Tricycliques Amitriptyline (Laxoryl®) Oui Non Oui
Imipramine (Tofranil®) Oui Non Oui
Clomipramine (Anafranil®) Oui Non Non
ISRS Fluoxétine (Prozac®) Oui – Comprimés dispersibles
– Gélules non ouvrables
Oui
Paroxétine (Déroxat®) Oui – Comprimés écrasables (hors AMM) Oui
ISRNA Duloxétine (Cymbalta®) Oui Non Non
Venlafaxine (Effexor®) Oui Non Non

Voie injectable
Molécules \ Voies : Sous-cutané IM IV

Continue

Discontinu

Association même seringue

AMM

Tricycliques Amitriptyline (Laroxyl®) Non étudié Oui Oui
Clomipramine (Anafranil®) Non étudié Oui Oui


Sources
  1. Morisson S, Vassal P, Rochas B, Verborg JP, Guettet P-V, Villard M-L. Médicaments administrables par voie sous-cutanée en soins palliatifs. Médecine palliative – Soins de support – Accompagnement – Ethique. févr 2012;11(1):39‑49.
  2. 360 medics | Soignez vos prises en charges [Internet]. 360 medics. [cité 15 nov 2018]. Disponible sur: https://360medics.com
  3. Wong AM. Document pédagogique sur les soins palliatifs à destination des médecins généralistes en Isère. Fédération des Activités de Soins Palliatifs et de Soins de Support du CHU de Grenoble; 2013.
  4. Susagna A, Cluzeau-Duchaussoy P. Guide d’aide à la prise en charge des patients en soins palliatifs à domicile destiné aux médecins généralistes. 2012.
  5. Thériaque [Internet]. [cité 15 nov 2018]. Disponible sur: http://www.theriaque.org/apps/contenu/accueil.php
  6. VIDAL : Base de données médicamenteuse pour les prescipteurs libéraux [Internet]. VIDAL. [cité 15 nov 2018]. Disponible sur: https://www.vidal.fr/
  7. OMEDIT. Liste des médicaments écrasables 2017 [Internet]. Normandie: OMEDIT; p. 160. Disponible sur: http://www.omedit-normandie.fr/media-files/10910/medicaments-ecrasables-omedit-normandie-janvier-2018.pdf
  8. Picard S. Passer en voie sous-cutanée : un réel changement du projet palliative avant un simple changement de voie d’administration. Médecine Palliative : Soins de Support – Accompagnement – Éthique. févr 2012;11(1):1‑2.